Varicelle, rougeole, rubéole… De nombreuses maladies infantiles sont très contagieuses. Il est important de savoir les reconnaître et les prévenir. Pediact fait le point sur ces différentes pathologies…

 

1.   La varicelle

La varicelle, maladie fréquente chez les enfants âgés de moins de 10 ans, est provoquée par le virus de la varicelle-zona (VZV). Très contagieuse, elle se manifeste essentiellement à la fin de l’hiver et au printemps.

Les enfants souffrant de varicelle sont contagieux durant les 7 jours qui suivent l’éruption cutanée. La transmission se fait généralement par contact direct. À cet effet, les parents doivent être vigilants s’ils constatent que leur enfant est fiévreux et qu’il est victime d’une éruption de boutons. Le mieux reste de consulter son médecin traitant ou un pédiatre.

S’il s’agit bien de la varicelle, les traitements prescrits viseront à apaiser les démangeaisons de l’enfant et à faire baisser sa fièvre.

2.   La rougeole

Souvent attrapée au printemps et en hiver, la rougeole fait partie des maladies virales les plus contagieuses. Elle peut entraîner l’apparition de pathologies graves, notamment des complications neurologiques.

L’âge auquel l’enfant est le plus exposé à la maladie est entre 5 et 6 mois. La rougeole se caractérise par les symptômes suivants : fièvre élevée, écoulement nasal, diarrhée, conjonctivite, perte d’appétit et éruption de plaques sur le corps.

Il faut savoir que la rougeole est contagieuse 6 jours avant les premiers signes. Ainsi, lorsque le diagnostic est fait, vous devez être vigilant si vous avez d’autres enfants ou si vous n’êtes pas vacciné contre la maladie.

À titre préventif, il est recommandé de faire vacciner les bébés dès l’âge de un an. Un rappel doit ensuite être fait entre 16 et 18 mois.

3.   La rubéole

La rubéole est une infection virale aiguë et contagieuse qui touche généralement les enfants âgés de 5 à 9 ans. La transmission se fait par contact direct avec une personne infectée.

Elle se traduit par une fièvre modérée et une éruption cutanée sous forme de tâches rouges. Cette dernière débute sur le visage de l’enfant avant de s’étendre à tout le corps.

À noter qu’il est possible d’être contagieux 5 jours avant l’apparition des premiers symptômes. Si un cas de rubéole est détecté dans votre foyer, il est recommandé de prévenir votre entourage, l’école ou la crèche, ainsi que tous les endroits collectifs côtoyés par votre enfant.

Comme pour la rougeole, il est recommandé de faire vacciner son enfant contre la rubéole.

4.   La coqueluche

Maladie respiratoire d’origine bactérienne, la coqueluche peut entraîner des complications importantes chez les plus petits. Cette pathologie due au bacille de Bordet-Gengou touche surtout les nouveau-nés.

La contamination se fait par voies aériennes (projection de salive lorsque le malade tousse, par exemple).

Les premiers symptômes de la coqueluche sont les suivants : une rhinite, une toux persistante, de la fièvre et de nombreux éternuements. Progressivement, les quintes de toux s’aggravent et une inspiration bruyante apparaît. Cela peut même conduire à des vomissements.

En cas de coqueluche, les nourrissons de moins de six mois doivent être hospitalisés. Les enfants plus âgés sont traités avec des antibiotiques durant un mois.

Pour prévenir cette maladie infantile, vous avez la possibilité de vacciner votre enfant à l’âge de 2, puis 4 mois. Plusieurs rappels seront nécessaires jusqu’à l’âge adulte.

5.   Les oreillons

Terminons par les oreillons, qui surviennent généralement à la fin de l’hiver et au printemps. Cette maladie d’origine virale se transmet par contact direct. Les signes qui doivent alerter sont des céphalées, de la fièvre, une inflammation des glandes salivaires et des douleurs au niveau des oreilles.

Les jeunes patients sont contagieux trois jours avant l’inflammation et jusqu’à la disparition de tous les symptômes.

Comme traitement, il est conseillé d’avoir recours à une prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires, combinée à beaucoup de repos. En cas de douleur chez l’enfant, il est recommandé d’appliquer des compresses fraîches sur ses joues.

La prévention contre les oreillons est présente dans le vaccin ROR (rougeole-oreillons-rubéole), recommandé à partir de 12 mois.

 

Si vous constatez les signes d’une maladie contagieuse chez votre enfant, prenez rendez-vous dès que possible avec votre pédiatre. N’oubliez pas de prendre les précautions pour éviter que votre entourage ne soit infecté.

 

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé