publié le: 7 septembre 2016

Les premiers examens de mon enfant : Comment s’y préparer ?

Premiers examens de mon enfant

Durant les premiers mois qui suivent la naissance, votre bébé est soumis à une multitude d’examens de santé. Ils sont essentiels pour suivre son bon développement et l’aider à améliorer son système immunitaire.

Quand ont lieu les examens de santé ?

De la naissance jusqu’à l’âge de 6 ans, plusieurs examens de santé et vaccins sont obligatoires. Dès le premier jour, le pédiatre examine l’enfant a la maternité. Puis, durant la première année, l’enfant passe 9 examens de santé : durant les 8 jours qui suivent l’accouchement, puis tous les mois jusqu’à 6 mois, et enfin au cours du 9ème mois et lors de son premier anniversaire.

8ème jour : l’examen clinique du nourrisson

Il s’effectue la première semaine qui suit la naissance (au 8ème jour). Cette première visite permet au médecin de s’assurer que l’enfant est en bonne santé, et de lui délivrer son premier carnet de santé. Il permet également d’identifier d’éventuelles anomalies congénitales ou certaines malformations telles qu’une luxation de la hanche, un ictère… Le professionnel de santé en profite par ailleurs pour examiner la respiration, le rythme cardiaque, le poids, la vision et l’audition du nouveau-né. Un test sanguin (test de Guthrie) pourra aussi être effectué afin de dépister les maladies du sang comme la mucoviscidose ou l’hypothyroïdie.

0-6 mois : la visite mensuelle.

Durant les six premiers mois, votre bébé doit se rendre chez le médecin chaque mois. C’est ainsi que le médecin pourra établir sa courbe de croissance en mesurant sa taille et son poids, afin de voir si votre enfant grandit correctement. Durant ces visites médicales mensuelles, le professionnel de santé contrôlera aussi le développement moteur et sensoriel de votre enfant, son tonus musculaire, sa vue et son audition. Les vaccins recommandés par la Haute Autorité de Santé pourront alors lui être administrés en fonction de son âge.

6-12 mois : un visite trimestrielle.

A partir de 6 mois, votre bébé n’a plus besoin de se rendre chaque mois chez le pédiatre, mais tous les trois mois jusqu’à son premier anniversaire. Trois visites sont donc obligatoires, à l’âge de 6 mois, 9 mois et un an. Ces examens, qui se déroulent comme les précédents, sont également destinés à vérifier le bon développement de l’enfant.

Au 9ème mois, le médecin remplit un carnet de santé qui doit alors être adressé aux services de PMI. Il permettra de conserver un historique de l’évolution de l’enfant permettant à n’importe quel médecin de pouvoir soigner et suivre votre tout-petit en cas de besoin, en vacances par exemple, ou lors de vos déplacements avec bébé. Lors de cette visite du 9ème mois, le médecin sera particulièrement attentif à la vue et l’audition de votre bébé. En effet, il est essentiel de dépister les troubles de la vue ou de l’audition le plus tôt possible afin d’être orienté vers le spécialiste en question qui pourra traiter au mieux le trouble de l’enfant.

Lors de l’examen des 12 mois, le médecin mettra davantage l’accent sur le développement et l’apprentissage de l’enfant, notamment le langage. A cet âge, il doit être capable d’interagir avec une autre personne et de prononcer quelques mots comme “papa” ou “maman”.

Après son premier anniversaire, l’enfant aura rendez-vous à 16 mois, 20 mois puis 24 mois pour d’autres examens cliniques. L’occasion pour le médecin de faire le point sur son sommeil, son alimentation, son poids, sa taille et de lui administrer les vaccins obligatoires figurant dans le calendrier vaccinal.

Quels sont les vaccins durant la première année de bébé ?

La Haute Autorité de Santé recommande plusieurs vaccins dès le deuxième mois du nouveau-né. A 2 mois, 4 mois et 11 mois, l’enfant est vacciné à la fois contre la diphtérie, le tétanos et la Poliomyélite, ainsi que la coqueluche et l’Haemophilius Influenzae de type B (HIB), mais aussi contre l’hépatite B et le pneumocoque. A 12 mois, le vaccin contre le méningocoque C est effectué, tout comme celui contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR). Ce dernier vaccin est recommandé à tous les enfants dès leur premier anniversaire, avec une seconde dose entre 16 et 18 mois.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.