publié le: 12 février 2018
catégorie: Bien-être

la colique du nourrisson

Si, comme de nombreux jeunes parents, vous vous posez des questions sur les coliques du nourrisson, cet article devrait vous intéresser. Spécialiste de la santé infantile, le laboratoire PediAct apporte des réponses aux interrogations les plus fréquentes concernant la colique du nourrisson : qu’est-ce que c’est ? Quels sont les symptômes chez bébé ? Quelles sont les causes possibles ? Comment les soulager ?

La colique du nourrisson : qu’est-ce que c’est ?

Les coliques du nourrisson sont généralement décrites comme des épisodes réguliers de pleurs et de cris intenses. Pour les parents, ces crises sont souvent une source d’inquiétude car il n’est jamais évident de savoir pourquoi bébé pleure. Néanmoins, malgré l’intensité des crises, les coliques du nourrisson sont bénignes et peuvent se manifester chez des bébés en parfaite santé. Elles sont d’ailleurs relativement fréquentes durant la croissance des nouveaux-nés : jusqu’à 25% d’entre eux seraient concernés.

Les professionnels de santé estiment que les coliques du nourrisson touchent les enfants entre 0 et 4 mois. Les premières crises surviennent généralement après le retour de la maternité vers la troisième semaine de bébé. Ensuite, les épisodes de coliques se manifestent régulièrement avant de s’estomper progressivement à partir du quatrième mois.

D’un point de vue médical, il n’existe pas réellement de définition à la colique du nourrisson. Toutefois, les professionnels de santé s’accordent à dire qu’elle ne représente pas une maladie en soi. Elle serait plutôt considérée comme un désagrément du quotidien, au même titre que certains troubles digestifs ou certains maux de tête chez l’adulte. Il est néanmoins important de rappeler qu’en cas de doute sur la santé et le bien-être des tout-petits, une consultation médicale est de rigueur. Ce rendez-vous peut d’ailleurs être l’occasion d’évoquer les solutions pour en finir avec les coliques du nourrisson.

Comment savoir si mon bébé a des coliques ?

Identifier les besoins, les sensations ou les douleurs d’un bébé n’est jamais une mince affaire. Toutefois, analyser le comportement des tout-petits peut parfois donner des indices clés. Lors de coliques par exemple, les réactions ne se font généralement pas attendre : bébé pleure beaucoup et sans raison apparente, crie, se tortille et devient tout rouge.

Les symptômes de la colique du nourrisson sont souvent résumés de la façon suivante : des pleurs constants et inconsolables, des cris intenses, un visage tout rouge et des poings serrés. Lors de coliques, un bébé a également tendance à replier ses bras et ses jambes. Il peut aussi arquer le dos. Enfin, il n’est pas rare que bébé ait le ventre dur lors de coliques. Cela s’explique par la contraction de ses muscles abdominaux en raison de ballonnements.

Tous les parents sont unanimes sur le sujet : les crises des bébés lors de coliques sont particulièrement impressionnantes. Cependant, même si celles-ci peuvent durer plusieurs heures et sembler alarmantes, il est important de garder son calme et d’essayer d’apaiser les douleurs perçus par bébé. Pour cela, il existe plusieurs gestes conseillés pour calmer les coliques du nourrisson. Si les crises de coliques paraissent anormales ou deviennent difficilement contrôlables, il est vivement recommandé de se rapprocher d’un professionnel de santé. Celui-ci vérifiera que tout va bien et sera en mesure de recommander certaines bonnes pratiques pour éviter ou apaiser les crises de coliques.

Les coliques du nourrisson : quelles sont les causes possibles ?

Très étudiée, l’origine des coliques du nourrisson reste encore mal comprise. Si l’on en croit les hypothèses avancées par les chercheurs, il existerait en réalité plusieurs causes possibles. La colique du nouveau-né pourrait notamment être liée à :

  • l’immaturité du système digestif, c’est-à-dire l’incapacité de l’organisme des tout-petits à assurer un transit digestif normal durant les premiers mois après la naissance ;
  • un déséquilibre de la flore intestinale, un ensemble de micro-organismes jouant un rôle essentiel dans le confort digestif et la défense de l’organisme ;
  • un rythme biologique perturbé ou non synchronisé, car l’organisme des jeunes bébés n’a pas encore mis en place son rythme de fonctionnement normal, notamment pour la régulation des phases de sommeil et d’éveil ;
  • une allergie alimentaire, ou une intolérance aux protéines de lait qui peut nécessiter l’usage de laits infantiles spécifiques.

Des recherches sont toujours en cours pour éclaircir les causes de la colique du nourrisson. Récemment, d’autres hypothèses ont d’ailleurs été avancées. Des chercheurs pensent notamment qu’ils pourraient exister un lien entre les migraines de la maman et les coliques du nouveau-né. Des études complémentaires sont attendues pour confirmer cette hypothèse. Plusieurs études sont également menées pour apporter des solutions efficaces pour soigner ou apaiser les crises de coliques chez les bébés. Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien, ils sauront vous conseiller les produits ayant fait leurs preuves !

 

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.