publié le: 12 décembre 2016

Tout savoir sur le congé maternité : démarches, durée, conditions …

Femme enceinte congé maternité

Le congé maternité permet aux salariées de se préparer à l’accouchement et de s’occuper de leur nouveau-né après la naissance de leur bébé. Combien dure-t-il ? Comment en bénéficier ? Quelles sont les indemnités ? Toutes les réponses à vos questions sur le congé maternité…

Combien de temps dure le congé maternité ?

La durée du congé maternité dépend du nombre d’enfants à charge et de ceux que vous attendez. Il varie ainsi entre 16 semaines et 26 semaines en France, voire jusqu’à 34 ou 46 semaines si vous êtes enceinte de jumeaux ou de triplés. Il se compose d’un congé prénatal et d’un congé postnatal. Par exemple, une future maman peut s’arrêter de travailler 6 semaines avant son terme, et prendre les 10 semaines restantes après l’accouchement. Dans certains cas (lorsque la future maman est déjà mère d’au moins deux enfants notamment), il est possible de reporter le congé prénatal après la naissance, à raison de trois semaines maximum avec l’accord de votre médecin.

Selon l’état de grossesse de la femme enceinte, le médecin pourra accorder jusqu’à deux semaines supplémentaires avant le début du congé prénatal. C’est ce que l’on appelle le congé pathologique. Les différents rendez-vous qui auront lieu au cours de la grossesse permettront aux futures mamans d’en savoir plus à ce sujet.

Existe-t-il un congé supplémentaire si j’allaite mon bébé ?

Selon le code de la sécurité sociale, aucun congé maternité spécifique n’est prévu pour les mamans qui choisissent l’allaitement. Pour autant, certaines conventions collectives peuvent parfois prévoir certaines dispositions. Renseignez-vous donc auprès de votre employeur. Par ailleurs, il est possible d’allaiter votre bébé sur votre lieu et temps de travail jusqu’au premier anniversaire de l’enfant. La mère peut par exemple s’absenter une heure par jour pour donner le sein selon l’article L 1225-30 du code du travail. Découvrez notre mode d’emploi pour bien démarrer l’allaitement.

Quelles sont les indemnités du congé maternité ?

Des indemnités journalières sont versées par l’Assurance Maladie à la salariée durant toute la durée de son congé maternité. Quant au montant, il est égal au salaire journalier de base correspondant aux revenus des trois derniers mois. Le montant maximum journalier ne peut en revanche dépasser 83,58 euros par jour. Là aussi, certaines conventions collectives peuvent prévoir le maintien du salaire durant cette période, en accord avec votre employeur.

Qui peut en bénéficier ?

Les indemnités sont versées aux futures et jeunes mamans ayant justifié de dix mois d’immatriculation auprès de la Sécurité sociale à la date de l’accouchement. Elles doivent également avoir travaillé au sein de l’entreprise durant au moins 150 heures. Par ailleurs, c’est à votre employeur de faire parvenir l’attestation de salaire dès le début du congé maternité. Vérifiez donc bien auprès de lui que les démarches ont bien été faites avant de prendre votre congé prénatal.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Pour pouvoir bénéficier de votre congé maternité, vous devez envoyer, avant la 14ème semaine de grossesse, votre déclaration de grossesse à votre Caf. Votre médecin vous remettra un document à leur faire parvenir afin de bénéficier des prestations, des indemnisations du congé maternité, ainsi que des prises en charge des examens de santé entièrement remboursés. Il est également conseillé d’avertir votre employeur de votre grossesse en lui précisant les dates de votre congé de maternité.

Maintenant que les questions administratives sont réglées, découvrez comment prendre soin de votre corps au cours de la grossesse et choisissez de faire des exercices adaptés.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.