Comment bien démarrer la diversification alimentaire ?

publié le: 16 août 2016

Enfant qui démarre la diversification alimentaire

La diversification alimentaire est une étape importante dans la vie de bébé. Pour qu’elle se déroule tout en douceur et que votre tout-petit prenne de bonnes habitudes alimentaires, il est essentiel que vous preniez quelques précautions dès son introduction.

Quand démarrer la diversification alimentaire de bébé ?

Le passage de l’alimentation liquide à l’alimentation solide est une toute nouvelle expérience pour lui. Bien que l’OMS, l’Organisation Mondiale pour la Santé, préconise un allaitement maternel jusqu’à l’âge de 6 mois, c’est généralement entre 4 et 6 mois que débute la diversification alimentaire, afin de limiter les risques d’allergies et prévenir d’éventuelles intolérances.

Rien ne sert cependant de précipiter les choses. Bébé doit être prêt à découvrir de nouvelles saveurs et textures. Ne perdez pas de vue que chaque enfant est unique et s’éveille à son propre rythme. Un enfant né prématurément ne sera pas forcément prêt au même âge qu’un enfant né à terme.

Avant de commencer ce nouvel éveil au goût, il est préférable de s’assurer que votre tout-petit sache bien tenir sa tête, se tenir assis, porter des objets à sa bouche, mais aussi qu’il s’intéresse à vos repas et aux aliments qui l’entourent.

De 4 à 7 mois : un démarrage tout en douceur sans brusquer bébé

Votre enfant semble prêt ? Votre pédiatre vous a donné son accord ? La mise en route de la diversification alimentaire peut alors commencer. Mais attention, le système digestif de votre tout-petit n’étant pas encore complètement mature, vous devez introduire de nouveaux aliments un à un, afin de lui laisser le temps de s’y habituer, sans jamais le forcer. Votre enfant doit se familiariser en douceur avec leurs goûts et textures.

  • 1ère étape : les légumes

Pour un démarrage réussi, commencez par introduire un petit bouillon de légumes cuits dans son biberon de lait. Vous pouvez, par exemple, remplacer l’eau du biberon par l’eau de cuisson des légumes, sans ajout de sel. Si vous allaitez, préparez-lui une petite portion de purée mixée et faites-lui goûter à la petite cuillère.

Progressivement, au lieu du bouillon versé dans le biberon, donnez-lui quelques cuillerées, en complément de sa tétée du midi. Vers l’âge de 6 mois, faites de même pour son repas du soir. Petit à petit, il arrivera à manger l’équivalence d’un petit pot de légumes, midi et soir, soit environ 130 g.

Privilégiez des variétés de légumes faciles à digérer et peu fibreux, aux saveurs douces, comme les épinards, les haricots verts, les carottes ou les courgettes. Ils doivent toujours être bien cuits, à l’eau ou à la vapeur, puis mixés afin d’obtenir une texture de soupe suffisamment épaisse et onctueuse.

  • 2ème étape : les fruits

Une quinzaine de jours après avoir commencé la diversification alimentaire, introduisez les fruits. Pour que l’estomac de bébé les tolère bien, ils doivent impérativement être cuits et mixés. Choisissez des fruits bien mûrs et préparez des compotes, sans ajout de sucre. La pomme, la poire, la pêche, la banane, les coings ou les abricots ont un petit goût naturellement sucré et parfois acidulé que les enfants apprécient beaucoup.

Proposez-lui quelques cuillères au repas du midi ou pour le goûter, en complément du biberon ou de la tétée. N’introduisez qu’un seul fruit par jour, votre tout-petit doit prendre le temps de s’habituer à ces nouveaux goûts.

  • 3ème étape : la viande, le poisson et les œufs

Dès l’âge de 6 mois, bébé peut diversifier ses repas grâce à l’arrivée de nouvelles saveurs. Avec la viande, le poisson et l’œuf, il va faire le plein de protéines, indispensables à sa croissance.

Variez les viandes (bœuf, poulet, veau, etc.) et les poissons (cabillaud, colin, etc.), toujours mixés, mais évitez la charcuterie (sauf le jambon cuit et découenné) et les abats. Les œufs doivent être consommés cuits durs. De 6 à 7 mois, donnez-lui des portions de 10 g par jour, soit 2 cuillères à café.

La diversification alimentaire est une source d’émerveillement pour le tout-petit qui découvre chaque jour de nouveaux aliments, mais aussi pour vous. Comment ne pas craquer devant bébé faisant d’incroyables mimiques à chaque bouchée ?

Mais attention, si l’arrivée d’une alimentation solide est essentielle pour le bon développement de son organisme, ne perdez pas de vue que le lait, maternel ou infantile, reste l’aliment de base. Votre enfant doit continuer de boire 500 ml de lait par jour pour être en pleine forme !

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.