publié le: 6 juin 2016
catégorie: Allergologie

Enfant atteint de rhinite allergique

Environ un tiers des enfants scolarisés sont sujets à des épisodes de rhinites allergiques. Plus rare chez les tout-petits de moins de cinq ans, cette allergie respiratoire peut néanmoins les toucher et provoquer les mêmes symptômes. Éternuements à répétition, nez qui coule, yeux irrités, mais aussi maux de gorge, ces signes doivent être traités rapidement pour soulager l’enfant au quotidien.

Faisons le point sur les traitements efficaces adaptés à l’enfant en cas d’épisodes de rhinites allergiques.

Traitement de la rhinite allergique : la prescription du médecin

En cas de rhinite allergique légère, modérée à sévère ou persistante, il est essentiel de consulter un médecin. Non traitée, l’allergie peut engendrer une gêne respiratoire et des complications importantes.

Après un entretien et un examen approfondis, le médecin cherche à connaître la substance allergisante étant à l’origine de l’allergie. Il peut décider d’orienter le jeune patient vers un allergologue, afin qu’il pratique un bilan complet. En fonction de la sévérité de l’allergie, le médecin prescrit à l’enfant un traitement pour soulager ses symptômes :

  • Un antihistaminique pour bloquer les effets de l’histamine libérée par l’organisme au contact des substances favorisant l’allergie.
  • Un décongestionnant pour lutter contre le gonflement du tissu nasal.
  • Un corticostéroïde nasal pour agir sur l’inflammation provoquée par l’allergie.

Si le traitement n’est pas suffisamment efficace, il peut également envisager une désensibilisation. Ce traitement se fait généralement sur une période de 2 à 5 ans et obtient de bons résultats. Il permet de rendre l’enfant moins sensible aux allergènes communs, comme le pollen, les acariens ou les squames d’animaux, grâce à des injections de doses croissantes de la substance allergène responsable des symptômes. Le traitement peut être préconisé sous forme de gouttes que l’on dépose sous la langue de l’enfant.

Traitement de la rhinite allergique : l’automédication, une alternative efficace

Bien que l’automédication soit à prendre avec précaution, elle peut être une réponse fiable pour apaiser le tout-petit.

LinfoVir® Plus est un traitement préconisé pour soulager les symptômes de la rhinite allergique. Son action anti-inflammatoire permet de les réduire les symptômes (nez qui coule, éternuements, démangeaisons) et d’améliorer la qualité de vie de l’enfant.

En cas de rhinite allergique persistante, LinfoVir® Plus Spray nasal peut être recommandé pour limiter l’utilisation d’antihistaminiques et de traitements locaux symptomatiques qui, sur le long terme, peuvent être déconseillés à l’enfant.

LinfoVir® Plus Spray nasal peut être utilisé dès l’âge de 12-18 mois, à raison de 2 pulvérisations par narine, 3 fois par jour.

Néanmoins, si l’état de l’enfant persiste ou s’aggrave, consulter un médecin est essentiel.

Traitement de la rhinite allergique : les bons gestes à adopter

Il est difficile d’éviter tout contact avec les nombreux allergènes qui entourent l’enfant. Pour chasser ces ennemis parfois invisibles et éviter les mauvaises rencontres, quelques gestes simples sont essentiels pour préserver sa santé.

En cas d’allergie au pollen :

  • En période de vent, gardez au maximum les portes et fenêtres fermées.
  • Dans la mesure du possible, employez un système de ventilation intérieure muni d’un filtre à particules à haute efficacité.
  • Aérez régulièrement toutes les pièces de la maison, de préférence le matin.
  • Évitez de faire sécher le linge à l’extérieur.
  • Faites-lui porter des lunettes de soleil et un chapeau.
  • Limitez ses activités à l’extérieur si une concentration de pollen élevée est annoncée.
  • Lavez-lui les cheveux à la fin de sa journée.

En cas d’allergie aux acariens :

  • Prévoyez une literie traitée anti-acariens (matelas, oreiller, draps, etc.) et lavez-la fréquemment.
  • Maintenez un taux d’humidité à moins de 50 % dans sa chambre.
  • Nettoyez les tapis et moquettes avec un aspirateur muni d’un filtre performant.
  • Évitez les tapis et draperies dans sa chambre.

En cas d’allergie aux animaux :

  • Évitez les animaux à la maison.
  • Si vous en avez, lavez-les régulièrement.
  • Enlevez les poils d’animaux au sol le plus souvent possible.
  • Ne faites pas dormir un animal avec votre enfant.

Enfin, ne perdez pas de vue que d’autres facteurs peuvent aggraver son état, comme la fumée de tabac, les parfums ou encore la pollution de l’air.

Traiter les symptômes de la rhinite allergique dès les premiers signes est primordial pour une prise en charge efficace et limiter les risques de complications, tels que l’asthme ou la sinusite chronique.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.