publié le: 13 juin 2016
catégorie: Bien-être

Jusqu’à quel âge peut durer la colique chez le nourrisson ?

Nourrisson atteint de colique

La colique du nourrisson est aussi fréquente que déroutante. Qu’il soit allaité au sein ou au biberon, bébé a des accès de pleurs intenses. Son ventre est ballonné, il se crispe de douleur et semble inconsolable malgré toute l’attention que ses parents lui portent. Combien de temps vont durer ces coliques ? Comment l’aider à traverser cette difficile période ?

Dès les 15 jours de vie de bébé : les premières crises de colique

Les premières crises de colique apparaissent généralement très peu de temps après la naissance du tout-petit. Dès les 15 premiers jours de vie, il émet des pleurs différents de ceux que vous connaissez. Ce ne sont pas des cris de faim ou d’inconfort, mais d’incessantes crises de larmes pouvant durer plusieurs heures d’affilée.

Plus fréquentes en fin de journée, elles peuvent être provoquées par des douleurs abdominales récurrentes et souvent dues à l’immaturité de son tube digestif. Alors qu’il ne se nourrissait in utero que grâce au cordon ombilical et à la circulation sanguine, les premières semaines suivant sa naissance son système digestif reste encore très immature. Après avoir bu sa ration de lait, bébé, calme et serein, se réveille soudainement pris de spasmes incontrôlables. Il devient rouge écarlate, se tortille et s’agite dans tous les sens et rien ne semble pouvoir l’apaiser. Les coliques sont en règle générale les plus intenses vers les 6 semaines de vie de bébé.

Entre le 4ème et le 6ème mois : la fin des crises de colique

Très éprouvantes pour les parents, souvent impuissants face à la douleur de leur nourrisson, les crises de coliques disparaissent dans la plupart des cas entre le 4ème et le 6ème mois de vie. Son système digestif devenant plus mature, bébé grandissant et prenant confiance, elles cessent spontanément et ne deviennent plus qu’un mauvais souvenir.

Néanmoins, elles peuvent aussi favoriser l’apparition de troubles allergiques ou gastro-intestinaux durant l’enfance. Pour les éviter et soulager bébé lors de ces crises de coliques, il est essentiel d’adopter quelques gestes simples :

  • Certaines positions peuvent le soulager. Positionnez-le sur le ventre et mettez-le à plat sur votre avant-bras, sa tête placée dans le creux de votre coude.
  • Faites-lui des massages (à heures distantes des tétées ou biberons) pour calmer ses douleurs et l’aider à évacuer ses gaz. Dans le sens des aiguilles d’une montre, massez délicatement son ventre.
  • Une source de chaleur peut aussi être bénéfique. Posez une bouillotte (pas trop chaude) sur son ventre, mais pas à peau nue. Laissez-lui son body ou son pyjama.
  • D’autres solutions thérapeutiques ont également démontré leur efficacité, parlez en à votre médecin ou pharmacien.

Enfin, si vous estimez que les coliques de votre enfant sont particulièrement sévères et/ou que vous vous sentez désemparés face à ses pleurs constants, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Il saura vous épauler et vous conseiller pour vous aider à franchir ce cap difficile. Mais sachez qu’il n’y a aucune raison pour que ces vilaines crises ne disparaissent pas au plus tard vers les 6 mois de votre tout-petit. En attendant, armez-vous de patience et adoptez les bons gestes !

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.