Comment passer de l’allaitement au biberon ?

publié le: 2 mai 2019

Passer de l'allaitement au biberon

Cet article a été complété pour répondre à de nombreuses questions de mamans sur le passage de l’allaitement maternel au biberon pour bébé, qui étaient à ce jour sans réponses sur notre blog.

 

SOMMAIRE

 

Introduction

 

Le passage de l’allaitement maternel au biberon est une période parfois difficile pour les mamans et leur bébé. Aussi, nous avons jugé utile de traiter les questions diverses et variées que les mamans se posent pour mener à bien ce sevrage et cette phase de changement. Dans cet article, nous vous donnons nos conseils sur cette transition : les raisons possibles du passage de l’allaitement au biberon, le meilleur moment pour sevrer bébé, les différences entre le lait maternel et le lait infantile, des conseils pratiques pour faire accepter le biberon à un bébé allaité, sans oublier les conséquences du sevrage pour les mamans. Alors, voici de multiples astuces et informations qui vous aideront vous et votre bébé, à passer en douceur de l’allaitement maternel au biberon.

 

L’allaitement maternel est une expérience magnifique pour une maman et son bébé. Ces moments intimes et câlins vous permettent de vous rapprocher et de créer des liens très forts. Plus que d’être alimenté, bébé se sent réconforté lorsqu’il est dans vos bras et qu’il se nourrit de votre lait, entièrement adapté pour sa croissance et recommandé de sa naissance jusqu’à l’âge de 6 mois minimum. Évidemment, il arrive qu’un jour vous décidiez de passer de l’allaitement au biberon et cela, pour diverses raisons : reprise du travail, obligation vis-à-vis de votre santé, papa veut nourrir bébé à son tour, etc.

 

Toute maman passe donc un jour par ce sevrage pour permettre à bébé de faire un petit pas vers l’indépendance en essayant le biberon, en goûtant à un nouveau lait et en étant nourri par d’autres membres de la famille. Mais ce sevrage n’est pas toujours évident puisque votre enfant est très attaché à ces moments d’allaitement durant lesquels il se sent réconforté, câliné et en sécurité. Il faut donc tenter un sevrage en douceur et en plusieurs étapes. Comment faire pour que bébé accepte de passer au biberon ? PediAct répond à plusieurs de vos interrogations et vous conseille pour réussir au mieux ce passage de l’allaitement au biberon, avec votre enfant.

 

Les raisons possibles du passage de l’allaitement maternel au biberon

 

Le lait maternel est considéré comme le plus adapté à votre bébé dès sa naissance et jusqu’à au moins ses 6 mois (selon l’Organisation Mondiale de la Santé). Il apporte tous les nutriments nécessaires à votre nourrisson (oligo-éléments, vitamines, graisses), des anticorps et l’aide à prévenir des maladies : les infections ORL, digestives et respiratoires, les allergies ou encore l’obésité. Il est possible pour une maman d’allaiter son enfant jusqu’à l’âge de deux ans ou plus, en complément de la diversification alimentaire. Mais il se peut que la volonté de passer au biberon arrive plus tôt : la reprise du travail, votre état de santé, la volonté que bébé créé des liens avec papa ou d’autres membres de la famille…

 

En effet en allaitant bébé au sein, vous devez penser à avoir un emploi du temps bien organisé. En nourrissant votre enfant au biberon, vous pouvez par exemple :

 

  • Bénéficier d’une meilleure mobilité avec votre enfant. L’allaitement demande une certaine intimité et ne peut généralement se faire que chez vous, ou chez un de vos proches. L’un des avantages de nourrir bébé au biberon est la facilité de vous déplacer avec lui au parc, au restaurant, chez des amis, etc. Quel que soit l’endroit où vous vous trouvez et les personnes avec qui vous êtes, vous n’avez qu’à sortir son biberon déjà prêt et demander à le réchauffer légèrement avant de nourrir votre enfant.

 

  • Permettre au papa de nourrir bébé et créer des liens avec lui. La période de l’allaitement est une étape de rapprochement intense entre une mère et son bébé. Mais souvent, papa aimerait profiter de ces moments pour se rapprocher de lui également. Adopter le biberon permet de laisser papa prendre le relai de temps à autres. Il en sera ravi et cela vous permettra de vous reposer davantage !

 

Quand faut-il sevrer bébé de l’allaitement ?

 

Il n’y a pas d’âge précis pour passer de l’allaitement au biberon, vous devez essayer de sentir quand sera le meilleur moment pour vous et pour votre bébé.

 

Toutefois, beaucoup de mamans choisissent d’effectuer ce sevrage lorsque leur bébé a environ 4/6 mois. À cet âge là, votre bébé se prépare à entamer la phase de diversification alimentaire et s’apprête à changer ses habitudes alimentaires, tout en maintenant une alimentation lactée complémentaire (lait infantile) jusqu’à ses trois ans minimum. Il se peut donc que cette phase riche d’expériences et de nouveautés gustatives soit une bonne période pour changer son alimentation lactée. En revanche, le passage du lait maternel au lait infantile doit se faire en douceur, autant pour bébé que pour sa maman.

 

Quelles différences y-a-t-il entre le lait maternel et le lait infantile ?

 

Conseillé jusqu’aux six mois du nourrisson, le lait maternel est parfaitement adapté à sa croissance. Il est concentré en anticorps protecteurs et dispose des nutriments dont il a besoin . Au fur et à mesure que bébé grandit, la composition qualitative et quantitative du lait maternel évoluera constamment pour s’adapter à ses besoins changeants. Vous pouvez ainsi nourrir votre enfant de jour comme de nuit, dès lors qu’il a faim et ce, jusqu’au moment où vous souhaitez passer au lait infantile et au biberon.

 

Les laits infantiles comme ceux issus du lait de vache ou du lait de chèvre (Lait de chèvre Capricare par exemple), ont des composants différents du lait maternel. Mais n’ayez aucune crainte, ces formules infantiles sont fabriquées dans le respect d’une législation extrêmement stricte et ont été conçues de manière à apporter à votre enfant l’ensemble des nutriments qui lui sont nécessaires (protéines, lipides, glucides, vitamines et minéraux) en fonction de son âge. La Directive Européenne 2006/141/CE relative aux préparations pour nourrissons et préparations de suite définit précisément les obligations et les interdictions liées à la fabrication des laits infantiles.

 

Combien de temps prend le sevrage de l’allaitement maternel ?

 

Sevrer un bébé allaité peut prendre un temps considérable. Tout change pour votre enfant : il passe du sein au biberon, il ne contrôle plus autant l’écoulement du lait, l’odeur et le goût du lait sont différents, sa digestion peut-être modifiée… La durée dépend donc de la volonté de maman et de bébé !

 

Nous vous conseillons de prendre votre temps et de le faire progressivement. En arrêtant du jour au lendemain d’allaiter votre enfant, vous risquez de provoquer un changement trop brutal pour vous et pour votre bébé. Vos deux organismes seront perturbés et cela pourrait être très difficile d’un point de vue émotionnel.

 

Si vous désirez faire un sevrage assez rapide tout de même, vous devez compter un mois environ pour passer de 7-8 tétées par jour à 5-6 biberons par jour, en fonction de l’âge de votre enfant. Vous aurez alors un temps confortable pour remplacer les tétées par des biberons, de manière progressive.

 

Comment faire accepter le biberon à un bébé allaité ?

 

Comme expliqué dans l’introduction, l’allaitement maternel est un rapprochement intime et fusionnel entre vous et votre enfant. Il a l’habitude de vos câlins, de l’odeur de votre lait, du goût de votre lait, de la manière dont il boit… Ses repas sont devenus de ces moments de réconfort durant lesquels il se sent en sécurité. Voilà pourquoi le “priver” de ces instants peut être difficile à accepter pour lui.

 

Comment vous y prendre ?

Pour bien faire, vous devez agir progressivement. Commencez par remplacer une tétée par un biberon et voyez comment il réagit. Si sa réaction est plutôt positive, supprimez une seconde tétée deux ou trois jours après et ainsi de suite. Nous vous conseillons de commencer par la tétée de l’après-midi et de garder les tétées du matin et du soir jusqu’à la fin du sevrage car ce sont celles que bébé préfère.

 

Voici quelques conseils pratiques à suivre pour rendre cette transition plus facile.

 

1- Remplissez les premiers biberons de lait maternel

 

Pour les premiers biberons, mettez-y du lait maternel. Ainsi en reconnaissant le goût du lait, il acceptera plus facilement de le boire même s’il se trouve dans un biberon. Après deux ou trois biberons de lait maternel, vous pouvez essayer avec le lait infantile.

 

2- Alternez entre l’allaitement et le biberon au lait infantile

 

L’allaitement mixte est la meilleure solution à adopter pour un sevrage progressif. Alternez entre les tétées et le biberon jusqu’à ce que vous passiez au lait infantile à temps plein. Ainsi, bébé a le temps de s’habituer au biberon qu’il considérera comme une découverte plutôt que comme une punition.

 

3- Profitez de sa période de diversification alimentaire pour le familiariser avec le biberon

 

Sevrer bébé durant sa diversification alimentaire peut être un avantage. En effet, il est de plus en plus curieux et en pleine phase de découvertes culinaires. Servez-vous de ces moments pour le familiariser avec le biberon en lui proposant un jus de légumes, par exemple. De cette manière, bébé percevra le biberon comme un moyen de découvrir de nouvelles saveurs, ce qui lui donnera davantage l’envie de le boire.


4- Tenez le biberon à l’horizontal pour nourrir bébé

 

Il arrive que certains parents tiennent le biberon à la verticale par peur que bébé avale de l’air. Or de cette manière, votre bébé peut se sentir gavé avec le lait qui n’arrête pas de couler.

Tenez plutôt le biberon à l’horizontal pour lui laisser un peu d’autonomie sur celui-ci. Laissez bébé boire deux ou trois gorgées puis abaissez le biberon pour vider la tétine et le laisser reprendre son souffle. Attendez qu’il en redemande avant de retourner à nouveau le biberon. Faites-lui confiance pour ce qui est de contrôler sa faim !

 

5- Câlinez bébé lorsqu’il boit son biberon

 

Pour ne pas perdre ce moment de partage avec votre enfant, continuez de le câliner lorsque vous lui donnez le biberon. Ainsi il se sentira toujours autant en sécurité et s’habituera plus vite au biberon.

 

Quel biberon choisir pour l’allaitement mixte ?

 

Pendant la transition, vous devez choisir un biberon adapté. La forme de la tétine doit absolument être choisie vis-à-vis de l’âge de votre bébé et de son poids. En fonction, la quantité de lait infantile sera elle aussi adéquate.

 

De plus, il existe différentes vitesses de tétines qui doivent donc convenir au débit de l’enfant. Certains modèles en silicone ou en caoutchouc se rapprochent parfaitement de la forme du téton pour une adaptation au biberon en toute sérénité. N’hésitez pas à acheter plusieurs modèles et à faire plusieurs essais, jusqu’à trouver le bon modèle.

 

Quel lait infantile choisir ?

 

Il y a deux types de laits infantiles à base de protéines animales : ceux à base de lait de vache et ceux issus du lait de chèvre. Ces deux formules s’adaptent autant à la bonne croissance d’un bébé en phase de sevrage qu’à un bébé non allaité au sein. Leurs compositions sont identiques et sont conformes à la réglementation européenne. Ces laits infantiles lui apportent les protéines, glucides, lipides, vitamines, minéraux et autres nutriments requis pour complémenter ou substituer l’allaitement maternel.

 

Si vous souhaitez faire découvrir à votre enfant de nouveaux goûts, vous pouvez essayer le lait infantile au lait de chèvre. Capricare par exemple, est doté d’un goût plaisant et d’une odeur agréable et est généralement apprécié par les nourrissons.

 

Il existe 2 catégories de laits infantiles :

  • Le lait infantile 2ème âge (ou lait de suite) : adapté au bébé entre 6 et 12 mois ;
  • Le lait de croissance : adapté au bébé de ses 12 mois jusqu’à ses 3 ans.

 

Enfin, découvrez tous nos conseils pour choisir le lait infantile adéquat pour bébé dans cet article.

 

Que faire si bébé refuse le biberon ?

 

Si votre bébé refuse de boire son biberon, ne le forcez pas. Mais il ne faut pas abandonner car malgré la réticence normale du début, il finira par s’y habituer. Changez-lui plutôt les idées en jouant avec lui ou en lui faisant goûter de nouveaux aliments et réessayez quelques minutes plus tard ou le lendemain. S’il refuse toujours, attendez plusieurs jours et réessayez.

 

Voici quelques conseils supplémentaires pour les bébés très difficiles :

 

  • Réchauffer la tétine du biberon sous l’eau chaude afin de créer une illusion de chaleur humaine ;
  • Donner le biberon à des moments où il n’a pas trop faim et où il est ouvert aux découvertes culinaires ;
  • Laissez papa donner le biberon. Il se peut qu’il soit surpris que ce soit son papa qui le nourrisse et se laisse tenter par l’expérience ;
  • Continuez à le câliner afin qu’il ressente votre amour et cette intimité qui le réconforte.

 

 

Et les mamans dans tout ça ?

 

Comme pour bébé, maman aussi passe par une phase de sevrage. Plus les tétées diminuent et moins les seins produisent de lait. La baisse de la lactation se fait de manière naturelle mais surveillez tout de même l’effet que le sevrage a sur vos seins. En effet, s’ils deviennent durs, chauds, rouges ou douloureux, nous vous conseillons d’aller consulter votre médecin car ces symptômes pourraient être ceux d’une mastite ou d’un début d’abcès, conséquence d’un sevrage trop rapide.

 

Outre la conséquence physiologique, vos hormones changent et il se peut que vous soyez un peu déprimée. La chute de la prolactine, déclenchée au fur et à mesure du sevrage, peut jouer sur le moral. Alors prenez votre temps, le sevrage de l’allaitement est une phase propre à chacune et toutes les mamans ont le droit d’aller à leur rythme.

 

Ce qu’il faut retenir :

 

Passer de l’allaitement au biberon nécessite une période de sevrage qui peut être plus ou moins longue selon le bébé allaité et sa maman. Dans chaque cas, il est important d’y aller progressivement dans cette transition. Pour mener à bien cette phase, soyez attentive aux réactions de votre bébé et suivez nos différents conseils pour lui faire accepter le biberon. Enfin, n’oubliez-pas de penser à vous et à votre bien-être également !

 

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l’aliment idéal de chaque nourrisson. En cas d’utilisation d’une formule infantile, ou quand la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical.